Montbéliarde : les éleveurs entre lait et viande

Faut-il orienter la recherche génétique vers l'aptitude bouchère comme le suggère Guy Belot à l'organisme de sélection ? Les éleveurs de montbéliarde, vache emblématique des qualités fromagères, s'interrogent.

Statuettes de montbéliardes

La part de la montbéliarde a doublé en quarante ans dans le cheptel bovin français soumis au contrôle laitier et constitué aux deux tiers de prim'holstein. La vache emblématique du lait à comté a été génétiquement vendue hors de Franche-Comté au point de passer de moins de 8% au tournant des années 1970 à 16,6% en 2012. En outre, alors que le troupeau national diminue depuis des années, l'effectif des montbéliardes poursuit sa croissance. Sur les 2.548.730 millions de vaches inscrites au contrôle laitier dans le pays, on compte 415.552 montbéliardes. Les certificats d'exportation, qui avaient chuté en 1997 pour cause de maladie de la vache folle, ont mis douze ans à retrouver le niveau atteint en 1996 et l'ont nettement dépassé en 2011 et 2012. L'Algérie et le Maroc sont de loin les deux meilleurs clients des éleveurs français, largement devant la Grande Bretagne et la Pologne.Ces nouvelles économiques ont été accueillies sans...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !