Monnaies complémentaires : un outil pour le développement territorial et social

Un groupe de réflexion régional s'est constitué en janvier à Besançon pour recenser les initiatives franc-comtoises et dépasser les échecs passés. Jean-Jacques Bret et Hevré Maillot en sont les animateurs.

Hervé Maillot et Jean-Jacques Bret

L'euro sert essentiellement à spéculer, la cause paraît entendue pour l'économiste Jacques Rigaudiat : « seulement 10% des 8000 milliards d'euros sont en lien avec l'économie réelle », a-t-il notamment souligné dimanche au Forum social de Dole. Autrement dit, 90% vont vers « l'économie casino ». Peut-on imaginer une monnaie recentrée sur les besoins humains non satisfaits, permettant les échanges, non de valeur, mais de produits de base et de services utiles ? Autrement dit, une monnaie reposant sur la valeur d'usage des choses plutôt que sur la seule valeur d'échange ?

Une telle monnaie existe. On devrait même en parler au pluriel : « Environ 5000 monnaies complémentaires sont recensées dans le monde occidental, il y en a sans doute davantage », estime Hervé Maillot, l'un des animateurs du groupe de réflexion régional qui s'est...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !