Michel Antony : « la médecine libérale a montré son incapacité à gérer la santé publique »

Cofondateur en 2004 de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité qu'il a présidée de 2006 à 2013, Michel Antony propose de s'inspirer des anciennes écoles normales d'instituteurs et de créer des écoles normales de médecins. Il vit à côté de Lure dont il a contribué au maintien de l'hôpital.

Michel Antony, CNCL

Michel Antony est un infatigable et enthousiaste militant. Cofondateur en 2004 de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité qu'il a présidée de 2006 à 2013, c'est aussi un intellectuel. Libertaire, chercheur, historien, enseignant, écrivain, président de l'union locale CFDT de Lure de 1978 à 1993, il agit également au sein du comité local d'aide aux réfugiés. Entretien.

Vous êtes à l'origine du comité de défense de l'hôpital...

Dès les années 1980... En 1981, quand la gauche est arrivée au pouvoir, elle voulait déjà fermer la maternité de Lure. J'ai été le principal animateur du comité dans lequel tout le monde était : on a gagné contre le ministre communiste (Jack Ralite) pour quinze ans. A l'époque, je me suis fait taper sur les doigts par la fédération santé de la CFDT... Le problème est revenu à la fin des années 1990 quand il a été question de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !