Méga Forging à Rioz : « 30 ou 40 ans qu’il ne s’est pas créé une telle usine en France »

Traces écrites présente la nouvelle usine née de la coopération de Camelin-Décoletage et Ardec-Métal.

Méga Forging est issue de la coopération du Bisontin Camelin-Décoletage et du Champagnolais Ardec-Métal qui ont investi 6 millions d'euros dans une usine de frappe à froid. Il s'agit de fabriquer des pièces en inox avec une presse de 220 tonnes. L'objectif des deux entreprises est de « s'affranchir de leurs fournisseurs pour gagner en souplesse et en productivité », explique notre consoeur Monique Clémens sur Traces écrites. 

A lire ici.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !