Les syndicats de Peugeot contre le plan Varin

Au CCE, la direction annonce 11.214 suppressions de postes entre mai 2012 et mi-2014. CGT et CFDT refusent de rendre un avis sur le plan de restructuration. Les autres syndicats donnent un avis négatif.

A l'issue de la réunion extraordinaire du comité central d’entreprise, le 11 décembre, et suite à l’examen du rapport du cabinet d'audit Secafi dans sa version complète, le plan de restructuration de la direction ne convient à aucun syndicat. CGT et CFDT ont refusé de donner un avis de manière à prolonger les négociations. Finalement, selon l'AFP, aux 8.000  suppressions annoncées en juillet (Sochaux et Belchamp : 579 départs volontaires sollicités  dont 200 en production et 379 aux services des études, Hérimoncourt : 15 postes supprimés et Vesoul : 27 postes) s’ajouteront plus de 1.500 départs naturels (décès, retraite, etc.) non remplacés, d'autres liés à un plan de départs volontaires mis en oeuvre en 2012. CFE-CGC, CFTC, FO et GSEA ont donné un avis négatif au plan.Dans un plan B, révélé la veille et se référant aux conclusions du rapport...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !