Les pieds dans le drapeau

L'ancienne députée UMP de Besançon, Françoise Branget, fait son mea-culpa dans L'Est Républicain : « si j'ai enfreint la loi, je suis condamnable, j'assume ». Son crime ? Avoir manifesté contre le mariage pour tous, samedi, avec une écharpe bleu-blanc-rouge, aux côtés de quelques maires. Elle risque 15.000 euros d'amende et un an de prison... Et dire que son mari l'avait mise en garde ! Du coup, elle a mis l'écharpe à l'envers, dans le sens rouge-blanc-bleu... De quoi en être toute retournée.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !