Les perfidies ont la vie dure

« Comme disait ma grand-mère... »

De Jacques Grosperrin (LR) s'adressant à Jean-Louis Fousseret qui a dit à la presse que la vente de l'ancien conservatoire à la SMCI était la première : « Comme disait ma grand-mère, qui se justifie s'accuse.... Et je ne vous accuse pas, mais la rumeur est facile ». Fousseret le coupe : « Comme vous dîtes ».

Ah bon, il y a une allusion à quelque chose ? Par exemple une ancienne primaire à droite aux cantonales entre Jacques Grosperrin et feu Claude Salomon ? Si le clivage droite-gauche s'estompe, les perfidies ont la vie dure...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !