Les microtechniques embarquées dans les mutations stratégiques

Une relative confiance en l'avenir semble porter les industriels présents au salon Micronora qui vient de se tenir à Besançon. Porté par la sous-traitance pour la santé, mais aussi l'aéronautique et le militaire, ce secteur clé de l'industrie comtoise est l'objet d'attentions soutenues et de moyens publics importants en matière de recherche et d'organisation des filières.

Une horloge Vuillemin sur le stand du Décolletage de la Garenne, à Micronora. (Photos Daniel Bordur)

« Si les programmes d'armements fonctionnent bien, on aura des débouchés. » Point de cynisme, mais un froid réalisme dans ce constat de Nicolas Protin, responsable commercial de Micronor, une société employant 40 salariés en Seine-et-Marne. Elle est spécialisée dans le scellement verre-métal entrant dans la fabrication de connecteurs à haute étanchéité, réalisés en petites et moyennes séries pour les « marchés techniquement exigeants » de l'aéronautique, du spatial, du militaire et de la santé.

Le stand que Micronor occupe à Micronora, le salon international des microtechniques de Besançon, montre, derrière les vitrines d'échantillons de pièces sorties de ses ateliers, des photos d'avions de chasse et de chars d'assaut. C'est l'un des rares à annoncer aussi nettement la couleur quand de nombreux exposants mettent en scène des mécanismes d'horlogerie et des satellites, des avions long...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !