Les collectivités locales sont-elles dans la main de leurs « partenaires » ?

Les réformes territoriales, corsetant les plus petites communes et augmentant la taille des marchés publics, ont pour conséquence de les rendre plus compatibles avec l'esprit d'entreprise. Au Carrefour des maires de Besançon, l'atelier sur la stratégie financière de la seconde partie de mandat en était une illustration...

carrefour0

« C'est un petit monde, un état d'esprit... Les petits fours, le whisky, le champagne... Beaucoup de collègues m'en ont fait la remarque ». Cet élu local que nous croisons au sortir du palais des congrès de Micropolis-Besançon au soir de la première des deux journées du Carrefour des maires, est choqué. Conseiller municipal dans son village, il a été impressionné par l'étalage de bouteilles et de mines réjouies, notamment sur les stands des entreprises de BTP. 

Certes, il peut arriver de faire soif sur les chantiers, mais là, les cadres et les commerciaux qui discutent avec les élus, leurs financiers, leurs juristes et leurs tutelles administratives, ne manient pas la truelle ou les parpaings sous un soleil de plomb. Sous la haute voûte de la charpente en lamellé-collé, la chaleur n'assèche pas les gosiers. Pour ouvrir cette manifestation qui met en relation donneurs d'ordres des collectivités et attributaires de marchés publics, rien de tel...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !