L’école Rivotte de Besançon veut garder ses six classes

Les mesures de carte scolaire dans le premier degré ne passent pas toujours bien. Dans plusieurs écoles de villes ou de villages des mobilisations se préparent dans l'urgence car les élections ont différé l'annonce des fermetures... A Rivotte, l'inspecteur d'académie prévoit 134 enfants (on ferme une classe à moins de 135), mais le directeur de l'école 138 et la mairie 139...

ecolerivotte

La carte scolaire fait souvent des vagues. Les élections, cantonales en 2011, municipales l'an dernier, départementales cette année, ont servi de prétexte pour retarder la présentation aux instances paritaires des ouvertures ou fermetures, définitives ou conditionnelles, envisagées. Du coup, les mobilisations de parents mécontents, voire d'élus, se font dans l'urgence... ou ne se font pas. Les parents de Chalezeule ont ainsi manifesté devant le collège Clairs-Soleils, les élus du Jura avec leur écharpe tricolore à Lons-le-Saunier... Ça bouge aussi au regroupement pédagogique intercommunal de Brery-Saint-Germain les Arlay, et en bien d'autres lieux.

Ceci étant, les mêmes écoles sont souvent sur la sellette d'une année sur l'autre. Il est encore question de fermer une classe à Chapelle-des-Bois et Bellefontaine, deux villages de montagne, voisins mais situés dans deux départements différents. On se demande si les inspecteurs...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !