Le tribunal administratif ordonne au préfet du Doubs d’héberger trois familles kosovares

Dans trois ordonnances de référé rendues le 7 mai, le Tribunal administratif de Besançon a donné trois jours au préfet du Doubs pour «orienter vers une structure d'hébergement d'urgence» deux familles kosovares avec des enfants en bas âge, et six jours pour loger une troisième famille dont la plus jeune des trois enfants a 11 ans. Les juges ont souligné la «carence de l'Etat».

Cercle de silence

Dans trois ordonances de référé rendues le 7 mai, le Tribunal administratif de Besançon a donné trois jours au préfet du Doubs pour «orienter vers une structure d'hébergement d'urgence» deux familles kosovares avec des enfants en bas âge, et six jours à une troisième famille dont la plus jeune des trois enfants a 11 ans.En France depuis le 15 avril, la première famille a quatre enfants dont deux petites filles de 5 ans. La seconde famille est arrivée le 22 avril avec deux très jeunes enfants dont un bébé de 9 mois. La troisième famille est là depuis le 24 avril avec deux jeunes majeurs et une fillette de 11 ans malade.

Tous ont demandé l'asile politique. Ils se sont également vu refuser un hébergement par le CCAS de Besançon, toutes les places d'accueil étant occupées. Aidés par le collectif A la rue, ils ont tous écrit au préfet le 25 avril pour lui demander de leur trouver un abri, sans réponse.

Ils ont alors...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !