Le projet franco-suisse d’AOC « bois du Jura » freiné

Le projet franco-suisse d'une AOC « bois du Jura » a pris du retard. Déposé le 17 novembre 2004 à Paris auprès de l'INAO (institut national des appellations d'origine) et à Berne auprès de l'OFAG (Office fédéral de l'Agriculture), le dossier a rencontré quelques obstacles. Institutionnel en Suisse, politico-administratif en France. Rien de rédhibitoire, mais de quoi sérieusement ralentir des procédures longues par nature.

épicéa en hiver

Le projet franco-suisse d'une AOC « bois du Jura » a pris du retard. Déposé le 17 novembre 2004 à Paris auprès de l'INAO (institut national des appellations d'origine) et à Berne auprès de l'OFAG (Office fédéral de l'Agriculture), le dossier a rencontré quelques obstacles. Institutionnel en Suisse, politico-administratif en France. Rien de rédhibitoire, mais de quoi sérieusement ralentir des procédures longues par nature. En Suisse, un produit non alimentaire ne peut légalement pas obtenir une AOC. Les porteurs du projet le savent d'ailleurs depuis le début et ont entrepris de tenter de faire modifier la loi par le parlement. Ils s'y sont pris très tôt, ont rencontré l'OFAG et l'OFEFP (office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage). Ils ont réussi à glisser leur projet dans une demande globale de révision de la loi forestière. Mais celle-ci a été retoqué en début d'année.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !