Le message écolo de Christine Bouquin aux agriculteurs

Lors de la première session de la chambre d'agriculture après son élection, la présidente du Conseil départemental du Doubs a tenu un discours sur la responsabilité des paysans, notamment environnementale. Premier dossier chaud : l'épandage des boues de station d'épuration qui met en difficulté la filière comté...

Daniel Prieur, entre Frédéric Rousse, vice-président du Territoire-de-Belfort, et Christine Bouquin, présidente du Doubs.

Proximité idéologique oblige, c'est avec une relative bienveillance que les responsables agricoles ont accueilli les représentants des nouvelles majorités départementales du Doubs et du Territoire-de-Belfort à la dernière session de la chambre interdépartementale d'agriculture à Montbéliard, le 30 avril dans les locaux de la communauté d'agglomération. Mais aussi avec une certaine appréhension. Car Christine Bouquin, la présidente du Conseil départemental du Doubs, avait annoncé la couleur durant la campagne électorale : elle entend renforcer le plan de sauvegarde des rivières initié par Claude Jeannerot.

Les paysans savent bien qu'ils sont dans le collimateur, même si l'agriculture n'est pas la seule activité à avoir un impact sur la qualité des eaux. Ils sont aussi dans l'univers impitoyable de la « concurrence libre et non faussée » imposée par l'Union européenne : on est sorti des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !