Le jeune preneur d’otages de l’école maternelle ne sera pas jugé pénalement

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Besançon l'a déclaré irresponsable pénalement. Elle a rendu un arrêt ce jour après un court délai supplémentaire. Les cinq experts qui sont intervenus n'ont pas conclu à sa « dangerosité ». Le jeune homme de dix-neuf ans est laissé libre, sans obligation de soins mais ne doit pas entrer en relation avec les victimes, ni se trouver à proximité d'un établissement scolaire autre que le sien pendant une période de dix ans. Il reviendra encore au tribunal correctionnel de statuer sur l'indemnisation des familles et de l'institutrice qui se sont portées parties civiles.

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !