Laurent Croizier : « le barrage du clivage gauche-droite se fissure »

Le président du MoDem du Doubs, candidat aux législatives contre Barbara Romagnan, vient de créer un comité de soutien à Emmanuel Macron. En doublon avec la structure départementale d'En Marche ? Il s'en défend et se veut acteur de la « recomposition politique qui vient ».

Laurent Croizier, lors d'un conseil municipal de Besançon en 2016. (photo d'archives Daniel Bordur)

Président du MoDem du Doubs, conseiller municipal de Besançon élu en 2014 sur la liste de Jacques Grosperrin (LR) qu'était venu soutenir Jean Lassalle, Laurent Croizier brigue la députation. Avec l'investiture de son parti, il est en lice dans la première circonscription du Doubs, actuellement tenue par Barbara Romagnan. Aura-t-il l'investiture d'En Marche ? Celles ci sont pour plus tard, l'entre deux tours, voire l'après présidentielle. En attendant, il vient de créer un comité de soutien à la candidature d'Emmanuel Macron.

Quelle articulation avez-vous avec En Marche Doubs ?

Il s'agit de soutenir Emmanuel Macron sans être adhérent à En Marche ou au MoDem. C'est un comité transpartisan, une initiative que j'ai prise avec un petit groupe où tout n'est pas forcément au MoDem.

Vous avez prévenu la référente départementale d'En Marche ?

Alexandra Cordier est au courant, je lui ai envoyé un mail, je n'ai pas de retour (ndlr :...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !