L’associatif : « un moyen pour les femmes de prendre leur place »

Anticipant sur la journée internationale des droits des femmes, la ville de Besançon organise samedi 5 mars le premier Carrefour des femmes bénévoles, rencontre ouverte au public consacrée au bénévolat féminin. La sociologue Anne Tatu-Colasseau qui a fait des recherches sur le sujet présentera l'événement.

femmes

« On voulait faire quelque chose pour ces femmes qu'on ne voit jamais, qui donnent du temps dans les associations et sont toujours là ». C'est ainsi qu'Ilva Sugny, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes à Besançon, explique le choix de la ville d'organiser samedi matin au petit Kursaal le premier Carrefour des femmes bénévoles, première de la série de manifestations bisontines autour de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars.

Il s'agit de « rendre hommage aux femmes qui s'engagent et s'investissent dans les associations ». Combien sont-elles dans les près de 1200 associations de la ville ? « Il y a sans doute plusieurs dizaines de milliers de bénévoles dont la moitié sont des femmes. On connaît souvent les dirigeants, moins les petites mains », dit l'élue qui a été bénévole au Secours populaire, à l'Association des familles bisontines, ou encore Habitat et humanisme. Elle a aussi quitté son emploi de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !