L’agriculture biologique en crise de croissance ?

Le ministère n'avait pas prévu le succès de son plan visant à doubler les surfaces. Son coup de rabot de 25% sur l'aide 2014 au maintien de l'agrobiologie n'a pas été bien pris par les concernés, déjà échaudés. Ils sont descendus dans la rue... Les collectivités locales pourraient prendre le relais, mais la pression foncière les contraint.

Adeline Simon, maraîchère en pépinière d'entreprise à Chalezeule : « on est coincé entre la zone à comté et la pression immobilière urbaine ».

« C'est une manif de CRS ? » Il avait le mot pour rire, le confrère de Radio France en découvrant le parvis de la préfecture, mardi 17 mars à l'heure de la manifestation des agriculteurs biologiques qui devaient arriver de toute la région. Une dizaine de cars, des policiers surarmés, casqués, porteurs de boucliers, des barrières de protections sensées interdire l'approche du portail... Le dispositif était impressionnant. Comme si des hordes de producteurs de lait allaient menacer les hauts murs avec les fourches des tracteurs levées, comme cela s'est vu il y a quelques années.

En fait, les agrobios étaient quelques dizaines, soutenus par quelques consommateurs et des candidats (EELV et Majorité citoyenne) aux élections cantonales. Il n'y eut jamais plus de 80 manifestants, finalement cantonnés à Chamars, puis rejoignant joyeusement la préfecture à côté des forces de l'ordre qui n'auront jamais eu à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !