L’accueil des mineurs étrangers suspendu dans le Doubs

Il a 16 ans et dort dehors à Besançon parce que le département du Doubs dit ne plus avoir de place pour lui. Pour l’aider, alerter l’opinion et rappeler la collectivité à son obligation légale d’accueil et d’hébergement, SolMiRé lui a dressé une tente à la Gare d’Eau. Un terrain qui appartient au Conseil départemental, dont les capacités d’accueils sont saturées avec 370 jeunes migrants ou réfugiés isolés hébergés (MNA).

20200528_151149

« Il y a un mineur étranger à la rue et le Département nous dit qu’ils ne font plus aucune mise à l’abri. Tous les jeunes qui arrivent, ils ne les hébergent pas », s’alarme une bénévole du collectif SolMiRé (Solidarité Migrants Réfugiés). Après quelques infructueux coups de téléphone, ils ont décidé d’alerter la presse et l’opinion sur le sort de ce jeune, et des autres, qui dort dans la rue à Besançon. Depuis ce jeudi, ils ont monté une tente à la Gare d’Eau pour lui venir en aide. La banderole est explicite : « Ados sans abris, Département délinquant ».

L’abri de fortune se trouve sur les terres du Conseil départemental, qui devrait normalement le prendre en charge. « Je l’ai trouvé il y a deux jours à Chamars, il venait de sortir du commissariat. Habituellement, ces jeunes passent par la police qui leur donne au moins l’adresse du département. Là, ils n’ont pas donné d’adresse et ont...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !