La réduction du temps de travail, une idée toujours neuve ?

Plusieurs associations de gauche plus ou moins critiques ont organisé un débat suivi par près de 400 personnes sur cette question autant politique, sociale et culturelle qu'économique. A entendre la députée Barbara Romagnan, le journaliste Guillaume Duval et l'économiste belge Gérard Valenduc, c'est un bon sujet qui permettrait à la primaire de la gauche de « ne pas courir derrière le FN ».

35heures

La réduction du temps de travail est-elle un symbole des renoncements de la gauche au pouvoir ? Peut-être, mais c'est aussi l'un des renoncements de... la droite au pouvoir. Elle n'a pas eu de mots assez durs contre les 35 heures, mais n'a pas aboli l'horaire légal de travail alors qu'elle en eut l'occasion durant les cinq années de gouvernement de François Fillon. Il annonce, maintenant qu'il brigue l'Elysée, qu'il supprimera la notion d'horaire légal, ce qui alignerait sur l'horaire européen, 48 heures, ceux qui n'auront pas les moyens de résister dans le cadre d'une négociation d'entreprise que permet désormais la loi El Khomri...

Dans ces conditions, on comprend que Daniel Boucon, animateur du débat Chômage, stress, précarité : et si on partageait autrement le travail ? récemment organisé par six associations à Besançon, ait d'emblée posé la question : « la RTT est-elle tabou ? ». Elle ne l'était en tout cas pas pour les trois débatteurs...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !