« La masse et l’unité : si on garde ce cadre là, on va gagner… »

Veillée d'armes dans le Jura. La première assemblée interprofessionnelle à Lons-le-Saunier a réuni des gilets jaunes et des responsables syndicaux FSU et CGT autour d'un enjeu partagé : « faire un 17 décembre plus gros que le 5 », malgré des divergences tactiques et stratégiques après une semaine de mobilisations ininterrompues.

p1770942_-_version_2

Après la dispersion, une trentaine de manifestants se retrouvent dans le local de la FSU pour la première assemblée générale inter-professionnelle de Lons. Enfin presque : outre une moitié d'enseignants, essentiellement du primaire, il y a des gilets jaunes, des militants de la CNT et le secrétaire de l'UD-CGT, Richard Dhivers. Refusant par ailleurs les gilets jaunes sur les tracts communs, FO n'est pas là. Solidaires, davantage implanté à Dole, n'est pas représenté non plus.

La réunion est surtout l'occasion d'un débat entre diverses stratégies, mais aussi la présentation des différents contextes. On apprend que les routiers vont entrer dans le mouvement, ceux de FO lundi, ceux de la CGT mardi : « ils vont essayer de bloquer les camions devant partir pour la semaine », mais n'auront pas eux-mêmes à leur disposition les camions de leurs employeurs ! 

Lons, mardi 10 décembre.

Pour Nathalie Pszola,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !