La filière des dispositifs médicaux appelle à l’aide

Membre du Pole de compétitivité des microtechniques basé à Besançon, le cluster Innov'Health (innovation en santé) assure qu'un règlement européen entrant en vigueur dans deux ans menace des « dizaines de milliers d'emplois » en France dans un secteur employant 8000 personnes en Bourgogne-Franche-Comté. Pour sa déléguée générale Céline Bouafia, les start-up ont besoin de quatre à cinq ans de trésorerie... Un député LREM lorrain craint un impact sur la Sécurité sociale...

celinebouafia

« Si rien n’est fait, le paysage industriel que nous connaissons aujourd’hui aura disparu d’ici 4 à 5 ans... » « La tendance nous oriente aujourd’hui vers une disparition de bons nombre d’acteurs à court terme... » Ces avertissements émanent du cluster Innov'Health du Pole de compétitivité des microtechniques. Ce groupement d'entreprises des technologies de la santé et de laboratoires de recherche réclame une intervention publique afin d'aider le secteur à préparer le passage à un règlement européen entrant en application en mai 2020 et susceptible de modifier les conditions économiques et stratégiques des dispositifs médicaux : implants, prothèses, matériels chirurgicaux micro-invasifs, etc.

Un document de huit pages, rédigé par Régis Roche, patron de Stemcis, analyse la situation d'une filière largement représentée dans la région, issue notamment des technologies horlogères. Le texte est d'emblée présenté comme le support...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !