La différence gauche-droite se résume aux détails

Un peu grosse, la ficelle

Député durant un mandat après avoir siégé au conseil régional de Franche-Comté et au conseil général du Doubs, Jacques Grosperrin n'est plus le même homme depuis qu'il a été élu au Palais du Luxembourg et il a tenu à le déclarer au conseil municipal de Besançon en s'adressant au maire : « Le clivage droite-gauche a certainement vécu. Comme sénateur, je vois les choses différemment. Quand je vois par exemple des régions où l'on confie à l'opposition la présidence de la commission des finances, je vous dis : chiche, ouvrez la porte du conseil municipal au niveau de l'exécutif... »

Le maire Jean-Louis Fousseret (PS) répond : « Je ne dis pas que le clivage droite-gauche n'existe plus, mais que nous pouvons travailler dans le consensus sur les sujets d'intérêt général ». Qu'est-ce à dire ? Que les désaccords sont réservés aux intérêts particuliers ?

Et puis, le raccourci faisant d'un-e président-e de commission un-e membre de la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !