La CGT dénonce la discrimination anti syndicale

Pour ses 120 ans, la première confédération syndicale du pays a signalé au préfet du Doubs les situations qu'elle considère comme des atteintes à un droit fondamental. Une responsable CFDT nous explique en quoi elle partage les mêmes constats : « la discrimination est insidieuse ».

cgt-discri

Pour ses 120 ans, la CGT a lancé des initiatives visant, dans toute la France, à mettre l'accent sur les libertés syndicales qu'elle estime souvent bafouées. Une trentaine de militants se sont ainsi rassemblés mercredi devant la préfecture de Besançon où une délégation a remis au préfet une liste de syndicalistes empêchés d'effectuer leurs mandats, voire discriminés. « La liberté syndicale est un droit humain reconnu et protégé, mais elle est de plus en plus contrainte », a souligné le secrétaire de l'union départementale Cyril Keller, dans une allocution visant le patronat, le gouvernement et les institutions européennes qui « veulent imposer des réformes réactionnaires » en essayant notamment « d'institutionnaliser le syndicalisme afin qu'il ne soit plus qu'à leur service ». Cyril Keller défend à l'inverse un « syndicalisme de contre-pouvoir ».

Il cite plusieurs...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !