La CGT de Franche-Comté a perdu 200 adhérents en 2013

A Dole, la conférence régionale du syndicat a traité des enjeux de la réforme territoriale, de la résignation qui semble saisir les salariés, de la négociation sur le passeport professionnel ou des mobilisations réussies qui obtiennent parfois des résultats.

Dans la fournaise de la mezzanine du manège de Brack.

Pour la première fois depuis les années 1990, la CGT a enregistré une baisse du nombre de ses adhérents en Franche-Comté en 2013, passant de 9215 syndiqués en 2012 à 9036. L'année comptable 2014 se terminant fin 2015, on verra alors si le déficit provisoire de 700 adhérents est ou non comblé.

En ouvrant la conférence régionale de la CGT, lundi 8 juin à Dole, le secrétaire du comité régional Michel Faivre-Picon a donc exhorté ses camarades à « être plus offensifs pour proposer l'adhésion, améliorer notre qualité de vie syndicale pour garder nos adhérents » et les syndicats d'entreprises à « régler dans les délais [les cotisations] afin que nous n'ayons pas une deuxième année de baisse ».

La litote de la « marge de progression »

Quand on l'entend également regretter que le magazine national de la CGT, la Nouvelle vie ouvrière, n'ait dans la région que 397 abonnés dont un syndicat...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !