Jean-Pierre Dartevelle : « On n’est pas des trafiquants »

Le président de la ligue de tennis de Franche-Comté, candidat à la présidence de la Fédération française, est écorné par le Canard enchaîné pour de juteuses reventes de billets de Roland-Garros dans les années 1990 qui ont, dit-il, totalement financé les actions de la ligue. Il est aussi conseiller régional (LR) de Bourgogne-Franche-Comté. 

jp-dartevelle

Tous les coups ne sont pas retenus dans la longue partie qui se joue entre les candidats déclarés à la présidence de la FFT, la fédération française de tennis dont l'élection aura lieu en février 2017. L'un des postulants les plus sérieux, Jean-Pierre Dartevelle, vice-président de la FFT, président de la ligue de Franche-Comté, conseiller régional (LR) de Bourgogne-Franche-Comté doit faire preuve du sens de l'amorti pour encaisser l'attaque de fond de court rapportée par Le Canard enchaîné de mercredi 29 juin.

L'histoire commence en 2009 après l'élection à la présidence de la FFT de l'ancien rugbyman Jean Gachassin. Celui-ci vend à prix coûtant des centaines de billets pour assister au tournoi de Roland-Garros à la société Midi Olympique Voyages que dirige un de ses amis. Bien que les places ne peuvent être « revendues ou cédées sous quelque forme que ce soit à des fins commerciales », l'agence les revend dans la cadre de packages VIP...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !