« J’aime mon Planoise ! »

Planoisienne depuis 34 ans, Suzanne, infirmière retraitée, habite place Cassin. Syndicaliste, elle ne mâche pas ses mots : «C'est devenu une zone de non-droit. Il n'y a plus de patrouille la nuit. Quand tu les appelles parce qu'un café dépasse l'heure de la fermeture ou qu'il y a une bagarre, on te répond ''quittez Planoise'' ! Mais je ne changerai pas, j'aime mon Planoise..."

Planoisienne depuis 34 ans, Suzanne, infirmière retraitée, habite place Cassin. Syndicaliste, elle ne mâche pas ses mots : «C'est devenu une zone de non-droit. Il n'y a plus de patrouille la nuit. Quand tu les appelles parce qu'un café dépasse l'heure de la fermeture ou qu'il y a une bagarre, on te répond ''quittez Planoise'' ! Mais je ne changerai pas, j'aime mon Planoise. La journée, des jeunes sans casque à scooter escortent des voitures de police et rien ne se passe. Quand il y avait un poste de police de proximité, ça allait beaucoup mieux...»Par la fenêtre, on voit deux motards traverser la place au ralenti, continuer avenue du Parc. «Ils feraient mieux d'aller à pied... En voiture, ils passent sans s'arrêter devant les dealers qui coupent leurs barrettes au vu et au su de tous... L'été, à 23 h ou minuit, il y a des bandes de petits de 8 ou 10 ans, la police ne voit rien, ce n'est...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !