Et si le régime des intermittents sécurisait l’emploi discontinu ?

C'est le débat que la coordination des intermittents du spectacle voudrait bien voir repris par l'ensemble du mouvement social. Mais il y avait peu de syndicalistes jeudi dernier au CDN pour écouter Samuel Churin, Mathieu Grégoire et Edwy Plenel.

debat_cdn

« Vous imaginez six malades sur dix non couverts par la Sécu ? » Samuel Churin a l'argument qui fait mouche quand il compare l'assurance maladie, quasi généralisée dans le pays, et l'assurance chômage qui « n'indemnise pas six chômeurs sur dix ». Cet ancien informaticien devenu comédien professionnel est en pointe dans la lutte des intermittents du spectacle au sein de la CIP, la coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France. Il a récemment défendu à Besançon une audacieuse conception de la « solidarité interprofessionnelle » lors d'un débat au CDN avec le sociologue Mathieu Grégoire, expert auprès de la mission de concertation ad hoc, et le fondateur de Médiapart, Edwy Plenel.

Conception audacieuse ? Finalement pas tant que ça ! C'est celle du Conseil national de la Résistance dont Denis Kessler, alors vice-président du Medef, a théorisé en 2007 le démontage pièce à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !