Des grains de sable dans le moulin à poivre

Employant 122 personnes, l'entreprise PSP (Poivrières Salières Production) de Quingey a annoncé il y a une semaine aux représentants du personnel un plan de huit licenciements en raison d'une baisse d'activité. La CGT dénonce cette décision et considère que la disparition de l'atelier "découpage et emboutissage" fragilise l'activité générale.

PSP Peugeot, Ph RV

Poivrières Salières Production (PSP) Peugeot supprime huit postes et démantèle l'atelier découpage et emboutissage de son usine à Quingey. Le fabricant de salières, poivrières et accessoires liés à la consommation du vin « a déjà externalisé le savoir-faire de cet atelier (il y a deux mois) pourtant au coeur de son activité », explique Jacques Bauquier, du comité régional de la CGT. Le syndicaliste se fait le relai de la « brutalité du déclassement » que vont subir les huit personnes licenciées. Quand moins de dix licenciements sont envisagés, il n'est pas obligatoire de présenter un Plan de Sauvegarde de l'Emploi. Les représentants du personnel témoignent de l'inquiétude qui gagne l'ensemble des salariés.

122 salariés et 2,5 millions de moulins fabriqués en 2012Le groupe PSP est détenu majoritairement par la holding de la famille Fornage. C'est une entreprise de 122 salariés dont 22 en CDD et 8...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !