Défilé nocturne contre la loi travail à Besançon

Une nuit debout était organisée jeudi 14 avril malgré les vacances universitaires. Commencée par une sage écoute à peine ponctuée de quelques huées de l'entretien télévisé de François Hollande place Granvelle, elle s'est poursuivie par un défilé en ville de 250 personnes, puis par un forum de prise de paroles avant une assemblée générale qui s'est terminée vers minuit.

ndt
Le réseau de téléphonie mobile n'est pas très performant place Granvelle à Besançon. Pour la plupart assis sur des palettes et des tapis, les participants à la Nuit debout s'en rendent vite compte : la retransmission de l'entretien télévisé de François Hollande est hachée... Ils suivent assez sagement les propos du président, mais quand celui-ci parle de la jeunesse, trouve « normal qu'elle s'exprime », la réaction est immédiate. Elle vire à l'hostilité quand il ajoute « la loi travail ne sera pas retirée... » Quand arrive sur le plateau une cheffe d'entreprise travaillant dans la vente à distance et revendiquant, au nom de son « rêve d'exporter », la non taxation des CDD, c'est l'incrédulité qui semble s'emparer de l'assistance. Le « rêve d'exporter » paraît un cauchemar... La télé change vite de sujet et montre deux imams misogynes. Sur la place, un jeune homme s'énerve : « Vous faites quoi là ? vous regardez la télé ! on s'en bat les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !