Courrier : 120 emplois menacés à Besançon selon SUD-PTT

La direction de la Poste annonce une nouvelle plateforme pour 2016... Le syndicat s'insurge contre le transfert en Bourgogne du tri des 500.000 lettres du Doubs et de Haute-Saône, la perte de 120 emplois, l'allongement des délais d'acheminement...

La plateforme industrielle du courrier de Besançon-Clémenceau va se transformer en 2016 en plateforme courrier... La direction régionale de la Poste en a fait l'annonce jeudi, en indiquant développer de la « logistique urbaine », Besançon étant sur ce plan une ville pilote où il est question d' « inventer de nouveaux besoins ». La nouvelle plateforme doit employer, aux dires du directeur Dominique Lemaire à nos confrères de Macommune, 250 personnes, et « impacter » 50 emplois.

Pour SUD-PTT, il s'agit surtout d'une opération de communication qui cache une réorganisation supprimant environ 120 emplois. La plateforme industrielle du courrier (PIC) effectue le tri de l'ensemble des courriers entrant et sortant du Doubs et de la Haute-Saône, soit environ 500.000 plis par an. Elle en traitait près du double il y a quelques années, mais a perdu le tri du courrier du Jura en 2013 et du Territoire-de-Belfort en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !