Comment le cercle de silence de Besançon s’est rompu il y a un an

Cette protestation muette contre la situation faite aux migrants lancée par un Franciscain de Toulouse en 2007 est encore organisée dans plusieurs villes de Franche-Comté : Dole, Lons (photo ci-contre), Vesoul, Poligny... A Besançon, l'éclatement de différents tus entre chrétiens engagés et militants de gauche laïque sur les mots d'accompagnement, a eu raison du rendez-vous mensuel il y a un an sur fond de politique dure de la préfecture.

cercle

Article amendé le 6 septembre. Voir encadré en regard du passage concerné.

Ils sont une bonne vingtaine sous le soleil qui écrase la place de la Liberté ce samedi 26 août à Lons-le-Saunier. Il fait si chaud que les plus âgés sont venus avec un siège pliant. Une heure durant, ils font cercle et se taisent. Au centre, une lanterne et un ballon représentant la planète. Dans les voitures qui passent à quelques mètres, les passagers jettent un regard étonné.

Les piétons qui passent tout près s'arrêtent parfois pour lire un petit texte affiché sur un panneau de bois : « Par notre participation au Cercle de silence citoyen, nous dénonçons l'enfermement d'hommes, de femmes et d'enfants (même des nourrissions), en centre de rétention administrative au seul motif d'être entrés en France pour vivre dignement ou sauver leur vie ; nous dénonçons les conditions de détention de type carcéral qui ne respectent pas la dignité des personnes, dans...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !