Chaillot : la promesse d’une table ronde

Le principe d'un rendez-vous a été accepté par le président de Grand-Besançon-Habitat. La CNL et les locataires demandent qu'il ait lieu rapidement et persistent : ils refusent la démolition et souhaitent une révision du projet de réhabilitation.

hlm-chaillot

Les relations entre les locataires de l'immeuble Chaillot de Besançon et Grand Besançon Habitat restent tendues. Plus de trois mois après le vote surprise du conseil d'administration de GBH pour la démolition, le président Pascal Curie a accepté une table ronde, autrement dit d'une rencontre avec les locataires qui, pour la plupart, ne veulent pas partir. Le principe de ce rendez-vous avait été obtenu à la suite d'une journée portes ouvertes organisée le 16 janvier avec le soutien de la CNL.

Aujourd'hui, l'association de locataires demande que cette table ronde ait lieu rapidement : « les habitants sont dans l'incertitude et l'espoir, mais il n'est pas envisageable de rester ainsi. La tension créée ne doit pas être maintenue par des délais injustifiés ». La CNL rappelle que 29 des 31 locataires veulent rester et qu'une pétition de soutien a recueilli un millier de signatures. Surtout, elle fourbit ses arguments : isolé il y a vingt ans, l'immeuble...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !