Center Parcs, concurrence et effets induits : l’inexorable déclin du tourisme français

Grâce à la classification de ses produits immobiliers en résidences de tourisme et des avantages fiscaux induits, Pierre & Vacances réalise l'essentiel de sa marge brute sur ses activités de promotion immobilière. Le groupe a construit sa croissance économique sur ce modèle, en considérant l'exploitation comme une activité secondaire. Les gains considérables réalisés sur la vente de produits immobiliers à des particuliers en quête de rendement ont été notamment permis grâce aux mécanismes de défiscalisation : le prix de vente artificiellement élevé d'un « cottage » est ainsi compensé par les avantages fiscaux actuels de la loi Censi-Bouvard.

maclu-ilay

Pierre-Emmanuel Scherrer est enseignant en Sciences Économiques et Sociales et en Économie et Gestion des Entreprises. Il est ancien gestionnaire financier de la Banque Paribas Luxembourg

La résidence de tourisme a été conçue dans les années 1970 pour faciliter la commercialisation des stations de sports d’hiver, dites « intégrées ». Il s’agissait de créer rapidement un parc de location important pour permettre aux stations de se développer, de rentabiliser leurs équipements et de prolonger la saison d’hiver par une saison d’été. Pour ses clients, la résidence de tourisme propose une cuisine ou une kitchenette dans ses studios ou appartements, alors que cette particularité est interdite dans un hôtel classique. Historiquement créée pour le développement d'un tourisme nouveau (avec l'essor de la pratique du ski alpin), l'application de ce concept s'étendra rapidement à la mer, puis à l'ensemble des régions les plus...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !