Bruno Boulefkhad continue son combat à Paris

C’est un peu David contre Goliath, mais qu’importe, Bruno Boulefkhad « ne lâchera rien ». Depuis mai 2012, il assiège l’agence de la Société Générale à Lons-le-Saunier pour dénoncer les « abus bancaires ». De 8 h à 18 h, cinq jours sur sept, par tous les temps.

boulefkhad

C’est un peu David contre Goliath, mais qu’importe, Bruno Boulefkhad « ne lâchera rien ». Depuis mai 2012, il assiège l’agence de la Société Générale à Lons-le-Saunier pour dénoncer les « abus bancaires ». De 8 h à 18 h, cinq jours sur sept, par tous les temps, sans manger, emmitouflé dans son panneau, l’ancien chef d’entreprise transformé en homme sandwich est présent. « C’est une histoire de principes, pas d’argent. Je défends mon honneur et ma dignité » clame celui qui a dû mettre la clé sous la porte, asphyxié par des crédits coûteux.La cour d’appel de Besançon vient de rendre son jugement : sa présence n’est pas jugée comme un « trouble manifestement illicite ». Le tribunal de Lons, saisi une première fois en mai 2012 par la Société Générale inquiète pour son image, avait rendu les mêmes conclusions....

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !