Besançon : Planoise à l’heure du confinement

Le quartier le plus peuplé de Franche-Comté est aussi l'un des plus populaires, avec un taux de pauvreté très important dans certains secteurs. Sa vie associative et culturelle est suspendue par la pandémie, ses habitants et ses commerçants souffrent des restrictions, des actions de solidarité tentent de pallier à une précarité préoccupante. 

dsc_0049

Principal quartier de Besançon, Planoise vit aussi au rythme du Covid-19 et de ses restrictions. Depuis six semaines le confinement s’est ainsi accompagnée des suspensions de déplacements et d’activités, remodelant considérablement les espaces et les relations. Pour seuls moments de réelle communion populaire, l’épreuve des courses au supermarché du coin, et les célébrations citoyennes chaque soir à 20 heures, en hommage aux différents corps professionnels engagés. Comment la population perçoit la situation et s’organise t-elle durant cette crise ? Malgré son urbanisme et sa sociologie propre, ce sont souvent les mêmes mots qui reviennent :  stagnation, captivité et dépeuplement pour les sentiments ; subsistance alimentaire, règlement des factures et retour à l’entraide quant aux impératifs. À la poudrière meurtrière de cet hiver, c’est désormais un calme non moins préoccupé qui succède. Avec, en même toile de fond, les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !