Besançon : le campement d’Arène dans une situation sanitaire critique

L'expulsion du Bol d'R a aggravé la situation de la vingtaine de migrants qui se succèdent régulièrement sous le vieux préau. Le site manque d'eau et de sanitaires que SolMiRé a demandé, en vain, à la ville d'installer. Le service hygiène-santé est récemment intervenu pour chasser les rats... L'association a demandé au préfet de rappeler au maire ses obligations...

arene

Le Bol d'R a fermé, mais le campement de migrants de la place d'Arène est toujours là. Une vingtaine de personnes y dorment sous les tentes fournies par le collectif SolMiRé qui persiste à leur apporter une aide humanitaire. Outre des abris de toile, il s'agit de bois de chauffage,  de vivres, d'eau, de biens de première nécessité, a notamment écrit le collectif au préfet du Doubs le 13 septembre.

A la lecture de cette lettre, on réalise que la situation des migrants est toujours aussi précaire. Les personnes sont toujours « en attente de la prise en charge à laquelle elles ont droit, d'un rendez-vous en préfecture ou d'une décision concernant leurs démarches en cours ». La situation de certains migrants est parfois très difficile. Le collectif signale ainsi celle d'une famille bosniaque dont un membre de 24 ans, amputé des deux jambes à la suite d'un accident, est en fauteuil roulant : « il a dormi plusieurs semaines au campement dans des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !