Besançon : AC ! tire la langue

L'association qui articule la lutte des chômeurs et précaires à des ateliers informatique et de défense des droits, est mise en danger par la diminution des subventions municipales... « Dans un contexte budgétaire compliqué, les priorités ont été revues et AC ne rentre plus dans les critères », avoue la conseillère déléguée au contrat de ville, Karima Rochdi qui veut cependant qu'elle « continue son action ».

ac

Ils sont cinq autour de table du local bisontin d'AC ! Agir contre le chômage ce mardi 22 août. C'est la réunion de rentrée et plusieurs questions cruciales pour l'avenir de l'association sont posées. Vivant essentiellement de subventions finançant des contrats aidés animant deux ateliers, l'un d'initiation et de perfectionnement à l'usage des outils informatiques, l'autre de  défense des droits, elle est dans le dur généré par la situation politique issue des élections du printemps.

Financé par le Fonds social européen (FSE), l'atelier informatique paraît le moins menacé à court terme : « on avait demandé 9300 euros pour quinze mois, à 7000 euros on passe », souligne Charles Piaget. A 89 ans, l'ancien leader du conflit Lip des années 1970 est toujours engagé, mais il avoue parfois fatiguer. Il n'en est pas moins volontaire : « le plus terrible, ça va être le recrutement de stagiaires, on en a 16, il en faut 55 d'ici la fin de l'année......

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !