Aéroport de Tavaux : des manifestants réclament la reconversion de l’aéronautique

La fréquentation de l'aéroport jurassien est en chute libre en raison de la pandémie et l'on ne sait toujours pas qui va régler le déficit d'un million d'euros enregistré en 2019. Alors que les collectivités publiques ont dépensé cinq fois plus que prévu depuis 2010, des militants associatifs défendent une réorientation des aides à ce secteur sinistré.

tavaux2

Postés ce pluvieux samedi 3 octobre sur le rond-point du carrefour qui dessert l'aéroport de Tavaux, Sylvie et Christian tiennent une banderole qui fait penser aux messages de danger des paquets de cigarettes. « On est là pour nos petits enfants qui vont déjà payer la dette du covid en plus d'avoir l'effet du réchauffement », disent-ils en choeur. Si ces habitants de Saint-Vit ont jadis pris l'avion, ils ne l'ont plus fait depuis qu'ils ont été « sensibilisés à l'écologie, il y a environ 5 ans », assure Christian tandis que Sylvie promet : « on ne le prendra plus pour un court trajet ».

Les collectivités s'étaient engagées pour 5 millions d'euros, elles en ont payé 24 !

Cédé par l'Etat au département du Jura en 2007 après que la région de Franche-Comté ait refusé de l'acquérir, l'aéroport de Tavaux – ou Dole-Jura – n'a vu le nombre de ses passagers augmenter qu'en 2012. Ils oscillaient entre 2633 et 7235 depuis 1997, avant de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !