600 enseignants manifestent à Besançon

Réforme du lycée annoncée par petits bouts, suppressions de postes, réponse sécuritaire aux questions sociales... A entendre les propos glanés dans le cortège, de nombreux enseignants sont consternés, révoltés voire démotivés par la politique du gouvernement...

profs2

Environ 500 personnes, essentiellement des personnels de l'Education nationale, ont défilé lundi dans le centre-ville de Besançon à l'occasion d'une journée nationale de grèves et/ou de manifestations.

Sur fond de drapeaux syndicaux colorés, la pancarte en carton que Jean-Pierreprénom modifié à sa demande porte à son cou attire le regard au point de rendez-vous de la place de la Révolution. C'est quasiment la seule du rassemblement et elle met en exergue son statut précaire d'enseignant contractuel, ne sachant qu'à la rentrée ce que sera son quotidien d'enseignant de musique. « L'an dernier, j'avais 10 heures de cours et 800 euros. Cette année, je ne me plains pas, j'ai quasiment un temps plein et je gagne 1400 euros, mais comme ils m'envoient loin, ce serait plus rentable d'être à mi-temps et de toucher une compensation de Pole emploi... »

Pour le rectorat, le taux de grévistes dans l'académie de Besançon était en « moyenne pondérée...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !