2500 manifestants à Dole pour le retrait de « la retraite des morts »

Le cortège a rassemblé de nombreux travailleurs hospitaliers, des enseignants, des salariés du privé, des retraités, des gilets jaunes… La brume et le froid contrastaient avec un dynamisme et un sentiment d'unité analysés comme une « chaude journée » par un responsable syndical.  

p1770810

Les groupes de manifestants convergeant vers l'avenue de Lahr, entre Doubs et port de plaisance, émergent lentement de l'épais brouillard qui couvre Dole ce matin du jeudi 5 décembre. Les éclats de voix sont vite étouffés et l'on n'entend le groupe de métal alternatif français Mass Hystéria, à fond dans la sono de la CGT, que lorsqu'on est quasiment dessus. 

Témoins des lancinantes luttes dans le secteur de la santé, les hospitaliers sont en nombre. Certains ont fait une heure de route : « on a décidé que venir à Dole car c'est là qu'il y a le plus gros mouvement », souligne Edwige Olivier, infirmière à l'hôpital de Champagnole et secrétaire dépatementale de FO-Santé. Elle montre aussitôt avec une collègue une réalisation militante choc : un cercueil fustigeant « la retraite des morts ». L'expression a plus d'un siècle, elle montrait comment la CGT d'alors refusait un projet de retraite à 65 ans par capitalisation alors que...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !