1er Mai – A la recherche de l’unité d’une « vraie gauche »

1500 personnes se sont déplacées pour manifester ce lundi 1er Mai 2017 dans les rues de Besançon. Malgré l'absence de FO et de la CFDT, des travailleurs de tout âge, seul ou en famille, sont venus exprimer leurs voix dans la rue. En cette période d'entre deux tours, un seul mot d'ordre « Pas de Le Pen. »

1er_mai_12

Thibaut n'est pas venu sous son « étiquette » syndicaliste aujourd'hui, mais comme dit l'adage « Chasser le naturel et il revient au galop ». Plutôt heureux de l'attrait pour cette manifestation il reste cependant prudent et compare ce chiffre avec celui de 2002. « C'était exceptionnel, on était plus de 2000...

 Les membres de «La France Insoumises» étaient bien présent

Aujourd’hui, c'est différent ». Engagé au PCF depuis exactement 15 ans, un certain 1er mai 2002, il se dit inquiet de la banalisation de la présence du FN au second tour du scrutin présidentiel. « C'est comme si c'était devenu normal que le FN soi au second tour. Il ne faut pas arrêter de les combattre ». Conscient de l'importance des législatives de juin, il souhaite une union de la « vraie gauche » dans ce sens. 

C'est d'ailleurs l'avis de Christophe Lime, candidat PCF dans la 2ème circonscription du...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !