Vraies robes noires pour faux procès

L'Etat était cité à comparaître devant un tribunal d'opinion pour non assistance à justice en danger lors de quatre faux procès intentés par le Syndicat de la magistrature et le Syndicat des avocats de France dont l'un devait se tenir lundi 16 novembre à Besançon. « Face aux tragiques événements du 13 novembre, ces tribunaux n'ont plus lieu d'être », ont expliqué les organisateurs.

clarissetaron

L'article qui suit n'a pas été modifié par l'annonce de l'annulation des tribunaux d'opinion après les attentats du 13 novembre. Seul le châpo l'a été et un bref encadré a été ajouté ainsi que ce premier alinéa. Le contexte a évidemment changé radicalement les ciconstances de ces actions militantes, ainsi que la situation politique.

On dit parfois qu'un procès est une pièce de théâtre. Les protagonistes y sont jugés comme des acteurs, à leur talent à tenir leur rôle, dire leur texte, jouer de leur stature, de leur attitude. Au prétoire comme sur scène, tout est affaire de représentations. De vieux ennemis jouent et rejouent de vieilles luttes. Le bien et le mal, le juste et l'injuste, le légal et l'illicite, la loi et la nécessité...

Le théâtre est depuis des siècles un lieu où le pouvoir et le sacré se mettent en scène, se révèlent dans la lumière aux yeux du public qui interprète le...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !