Tram de Besançon : le rapport d’enquête publique d’ici le 20 juin

Une centaine de remarques écrites, une quarantaine de lettres, plus de 300 visites, de nombreuses remarques orales relevées par les commissaires enquêteurs... Plusieurs personnes avaient demandé la prolongation de l'enquête, invoquant les vacances ou la complexité du dossier : 1 500 pages, 30 heures de lecture pour le président de la commission.

Une centaine de remarques écrites sur les registres déposés sur quatre sites, une quarantaine de lettres, plus de 300 visites, de nombreuses remarques orales relevées par les commissaires enquêteurs... Commencée le 20 décembre, l'enquête publique sur le tram a pris fin hier et ne sera pas prolongée comme les commissaires enquêteurs ont la faculté de le décider. Plusieurs personnes l'avaient demandé, invoquant la complexité du dossier (1 500 pages, 30 heures de lecture pour le président de la commission) ou les vacances. « Ces demandes ont été faites hors délai, on doit informer le préfet de notre décision éventuelle de prolonger huit jours avant la fin de l'enquête », argumente Jean-Michel Olivier, le président de la commission d'enquête.

Une erreur et une astuce !C'était inévitable avec 1 500 pages, une erreur s'est glissée dans le dossier: le plan des futures lignes de bus figurant dans l'étude...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !