« Tout nous sourit », surtout la vie

Le film de Mélissa Drigeard est un faux vaudeville, bien plus sensible qu’une simple comédie familiale. Un couple à qui effectivement tout sourit, une belle famille, trois enfants, un bon boulot… Et un amant ou une maîtresse chacun. Sortie le 20 octobre.

« C’est fou, les hasards de la vie », est-il dit dans le film de Mélissa Drigeard, « Tout nous sourit », qui a reçu trois prix au Festival de la comédie à l’Alpe d’Huez : le Prix spécial du jury et les Prix d’interprétation pour Elsa Zylberstein et Stéphane de Groodt. Ceux-ci incarnent un couple à qui effectivement tout sourit, une belle famille, trois enfants, un bon boulot… Et un amant ou une maîtresse chacun.

C’est d’ailleurs avec cet amant ou cette maîtresse qu’Audrey et Jérôme partent pour un weekend en amoureux, chacun de son côté. Sauf que les hasards de la vie vont faire qu’ils se retrouvent au même endroit, dans leur maison de campagne. Maison où vont débarquer ensuite les grands-parents, contents d’avoir un peu de compagnie, puis les enfants, venus faire la fête, et même la tante (délicieuse Emilie Caen)… Une réunion de famille pas vraiment prévue, avec trois générations dans la...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !