« Sons of Philadelphia », mafieux de pères en fils

L’écrivain français Jérémie Guez a tourné un polar « américain », avec Matthias Schoenaerts et Joel Kinnaman, présenté aux Festival de Deauville et de Reims.

Un film d’ambiance, violent, stylisé et efficace, bien maîtrisé, une histoire de gangsters mais aussi une histoire de famille. En boxeur taiseux et impassible, Matthias Schoenaerts impose sa présence physique comme dans de nombreux autres films (« Bullhead », « De rouille et d’os », « Blood ties », « Frères ennemis »…).

« C’est un film noir adapté d’un roman noir » : c’est ainsi que Jérémie Guez présentait son film « Sons of Philadelphia » (sortie le 26 mai) au Festival du Cinéma Américain de Deauville. Une sélection logique puisque, même tourné par un réalisateur français, c’est bien un film « américain », adaptation d’un livre de l’écrivain américain Pete Dexter (« Un amour fraternel »), et qui se déroule dans une grande métropole américaine, Philadelphie, la ville de « Rocky ». Et qui en plus, s’insère complétement dans un genre de cinéma typiquement américain, le film de gangsters. Ce qui lui vaut aussi une sélection (hors compétition) au Festival du Film Policier qui se déroule cette semaine en ligne, avant de rejoindre Reims à la prochaine édition.

« Je suis d’ici », revendiquent les personnages, notamment les deux principaux, deux cousins chargés de gérer l’héritage de leurs...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !