Rythmes scolaires : la colère d’un élu socialiste

Yves-Michel Dahoui, adjoint à l'éducation au maire de Besançon, ne décolère pas contre le gouvernement. Plus que les défaites électorales passées et à venir, il craint la perte de l'enracinement des élus locaux.

ymdahoui

Yves-Michel Dahoui est un élu expérimenté et tenace. Adjoint au personnel, puis à la culture lors des deux précédents mandats de Jean-Louis Fousseret, il a été secrétaire de la section de Besançon du PS. Présenté un temps comme un possible candidat à la mairie, il a pris un canton à la droite avant d'être réélu en raison de son implication. Il aurait aussi pu faire un bon candidat aux législatives, mais il a dû renoncer en raison d'un accord national PS-EELV accordant la circonscription à Eric Alauzet. Il est très sévère contre le gouvernement et en colère contre la ministre de l'Éducation que Jean-Louis Fousseret doit voir dans quelques jours.

Les rythmes scolaires vont-ils être payants à Besançon ?

Rien n'est à l'ordre du jour. Je ne m'interdis rien. On pourrait réfléchir à un système de quotient familial, comme pour les cantines... 

Dans l'opposition municipale, Ludovic Fagaut (UMP) et Laurent...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !