Portraits de femmes : L’Etreinte et Slalom

La programmation actuelle des salles de cinéma ouvre des fenêtres sur deux premiers films français « L’Étreinte » de Ludovic Bergery et « Slalom » de Charlène Favier, qui parlent de sujets très peu traités au cinéma, le veuvage d’une femme à la cinquantaine, et le harcèlement sexuel dans les milieux sportifs de haut niveau.

Emmanuel Béart part en quête d’amour, au risque de s’y perdre... © Moby Dick Films

L’Etreinte

L’Etreinte dresse le portrait de Margaux (Emmanuelle Béart), une veuve d’une cinquantaine d’années qui quitte le Sud pour reprendre des études en périphérie de Paris. Seule et désorientée, elle se rapproche de jeunes gens inscrits au cours de littérature allemande auquel elle participe : dans cette bande, il y a Aurélien (Vincent Dedienne), jeune homosexuel qui devient son confident. Par ennui, elle côtoie cette joyeuse bande sans pour autant se trouver à l’aise comme en témoigne une joyeuse séquence dans une piscine qui la renvoie à sa solitude. Elle s’inscrit sur des sites de rencontres et tombe sur un saxophoniste macho. Dans un restaurant, elle croise des russes et s’échappe de justesse de cette soirée qui allait basculer vers l’enfer. Le réalisateur choisit d’évoquer des situations plus ou moins heureuses, plutôt moins que plus, qui sont à chaque fois l’occasion pour elle de se briser encore plus, ou qui...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !