Pontarlier, capitale comtoise du jeune cinéma français

Jusqu'au 1er novembre, la 76 ème rencontre est dédiée au jeune cinéma français à travers l’œuvre de trois cinéastes d’aujourd’hui (Raphaël Jacoulot, Maryline Canto, Jean-Pierre Améris) et un hommage à René Feret aujourd’hui disparu et une approche du travail de l’acteur Antoine Chappey.

Les Émotifs anonymes, de Jean-Pierre Arémis.

La 76 ème rencontre Internationale de Pontarlier est dédiée à la au jeune cinéma français. Regards croisés c’est ainsi qu’on pourrait définir cette édition qui est dans la continuité de l’esprit des fondateurs et dans une lecture du cinéma contemporain à travers l’œuvre de trois cinéastes d’aujourd’hui (Raphaël Jacoulot, Maryline Canto, Jean-Pierre Améris) un hommage à René Feret aujourd’hui disparu et une approche du travail de l’acteur Antoine Chappey.

Le cinéma et le fait diversLe programme de la rencontre sur le site du Ciné-club Jacques-Becker ici.

Croiser les expériences cinématographiques d’aujourd’hui c’est tenter de regarder de quelle façon le cinéma se fabrique avec l’œuvre de Raphaël Jacoulot présentée en ouverture de la manifestation. En regardant de près l’œuvre du cinéaste, on se rend compte que le réalisateur filme toujours à la lisière de la folie,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !