Poesia sin fin, pour ouvrir le festival latino-corazon

Après La Danza de la realidad, film sur son enfance chilienne, Alejandro Jodorowsky revient sur son adolescence, l’âge ou contre vents et marées il déclare « Je suis un poète ». Le film sera présenté à l’inauguration du Festival latino-corazon de Besançon.

poesia

Voir le programme du festival Latino Corazon ici.

Comme dans La Danza de la realidad (2013), la mère d’Alejandro chante ses répliques et le père, redevenu boutiquier humilie les petits voleurs. Alejandro adolescent entêté décide d’être poète. Le film suit ses péripéties à Tocopilla et à Santiago jusqu’à son départ à Paris. Quelqu’un lui dira : « une vierge nue illuminera ton chemin avec la passion d’un papillon ardent ». Début d’une quête éclairée par ces mots.

La poésie est un acte

Le cinéaste, âgé de 86 ans ose tout. A l’ouverture du film, ce sont des photos de l’époque qui décorent les rues de Tocopilla et évoquent le passage du temps. Par la suite, il n’hésite pas à faire apparaître et disparaître du champ de drôles de ninjas. D’emblée il montre les ficelles de son film sans les masquer par des trucages. Car le décor planté est celui d’un monde carnavalesque coloré et...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !