Oliver Stone : « Je suis toujours en colère »

« L’Amérique ne veut pas se souvenir de cette histoire », estime le cinéaste américain, qui a présenté au Festival de Deauville son documentaire sur l’assassinat de Kennedy.

« Ce n’est pas seulement un cinéaste et un artiste, c’est un citoyen », déclarait Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, avant de faire monter Oliver Stone sur la scène du cinéma du Casino de Deauville. Un citoyen américain qui n’a de cesse d’appuyer là où l’Amérique a mal. Le cinéaste est ainsi venu présenter « JFK, l’enquête » au Festival du cinéma américain, un documentaire dans lequel il reprend de zéro l’enquête sur l’assassinat du président américain, le 22 novembre 1963 à Dallas.

Thierry Frémaux annonçait « un document très extraordinaire », déjà projeté sur la Croisette en juillet, tourné par « ce grand géant du cinéma contemporain », qui a notamment réalisé « Platoon », « Né un 4 juillet », « Wall Street », « The Doors », « Tueurs nés », « Nixon »,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !